Le guide ultime des taxis New-Yorkais : qui sont-ils, où vont-ils et comment les prendre (sans passer pour un touriste de base)

minigif Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

Tout un symbole

Depuis toujours les taxis jaunes (yellow cabs) sont LE symbole de New York.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-9

Créés en 1897, ils font partie du décor et sont connus et reconnus dans le monde entier. New York, c’est la Statue de la Liberté, l’Empire State Building et les yellow cabs.

Des chiffres qui font tourner la tête…

On estime que  12000 taxis circulent dans les rues New-Yorkaises, à toutes heures du jour et de la nuit, 7/7 jours. Ils parcourent pas moins de 800 millions de km par an pour transporter plus ou moins 650000 clients.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-10

Les nouveaux taxis verts

Les taxis jaunes n’ont plus le monopole du marché des taxis New-Yorkais. Ils doivent désormais partager l’asphalte avec des taxis verts, appelés les Boro Taxis ou encore Green Cabs.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-1

Pourquoi des taxis verts à New York ?

Pendant des décennies, c’était un vrai casse-tête pour trouver des taxis (légaux) qui acceptaient de faire le déplacement dans Brooklyn, le Bronx ou Harlem. Ces derniers préféraient tourner dans le sud de Manhattan, estimant qu’il y avait plus de clients potentiels (et surtout beaucoup plus de touristes).

Maintenant, grâce aux Boro taxis, on peut se déplacer partout !

En quoi les taxis verts sont différents des taxis jaunes ?

Comme les taxis jaunes, les taxis verts sont équipés de compteurs et de lecteurs de cartes de crédit. Là où se trouve la différence est le fait que c’est un modèle de véhicule hybride, donc beaucoup plus écologique. Les prix pratiqués sont identiques, que ce soit pour les taxis verts ou jaunes.

Les Boro Taxis ne sont pas autorisés à prendre des passagers à Manhattan sous la 110th street et la 96th street, ni dans les aéroports :

 taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-2

Par contre, ils peuvent prendre des passagers au nord de la 110th street et de la 96th street de Manhattan, et bien entendu (et c’est là le but) partout dans les 4 autres quartiers : Brooklyn, le Bronx, le Queens et Staten Island.

Aussi, ils ont le droit de déposer les passagers n’importe où en ville (les aéroports et le sud de Manhattan inclus).

Tu verras donc des taxis verts de partout à New York, mais il sera inutile de les héler dans Manhattan. Même libres ils ne s’arrêteront pas.

Comment prendre un taxi à New York ?

Avant tout, repère les taxis libres de ceux occupés, pour ça, jette un coup d’oeil à l’enseigne lumineuse sur le toit de la voiture :

  • si c’est allumé et que tu peux apercevoir le numéro du taxi : il est libre.
  • si la lumière est éteinte, il est occupé (les taxis indiquant off-duty signifie simplement qu’ils ne sont pas en service).

La marche à suivre

1 – C’est tout simple : Place-toi sur le bord du trottoir, lève le bras et montre ton intention. Un taxi libre s’arrêtera devant toi très rapidement.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-4Tu peux aussi héler un taxi comme un vrai Américain.

2 – Tu verras les vrais New-Yorkais garder le bras levé jusqu’à ce qu’un taxi s’arrête près d’eux, afin d’etre certains de ne pas se le voir passer sous le nez.

3 – Une fois assis dans le taxi –et seulement à ce moment là– indique l’adresse où tu veux te rendre.

À New York, ce n’est pas comme en France : le chauffeur peut refuser de te prendre si la course ne l’intéresse pas, alors qu’une fois installé à bord, il sera obligé de te conduire à ta destination (c’est la loi).

ATTENTION : une fois assis, vérifie toujours que le compteur a bien été remis à 0 et qu’il indique uniquement le montant de la prise en charge (2.50 $).

Sache aussi que le prix final de la course compte toujours plusieurs éléments :

  • le montant de la prise en charge
  • + le prix des kilomètres parcourus (environ 1.0 $ le km ou 0.5 $ le block)
  • + une redevance liée au temps passé
  • + les taxes en plus (notamment pour les bagages ou les tarifs de nuit).

4 – Aussi tu devras –comme partout à New York– laisser un pourboire (en général, on compte 10 % à 20 % selon le trajet, mais libre à toi de donner plus) :

  • Si tu règles en espèces, ce sera à toi de calculer le pourboire.
  • En carte bancaire, c’est plus simple : en insérant ta carte dans le lecteur, une option tip sera présentée où tu n’auras plus qu’à choisir le pourcentage que tu souhaites laisser.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-6

Jette un coup d’oeil à cette vidéo que j’ai prise en mai 2016 (ici). C’est mon trajet entre Manhattan et Brooklyn, en passant par le Brooklyn Bridge.

NOUVEAU : Depuis quelques temps, des télévisions à écran tactile ont été installées dans certains véhicules. Elles diffusent des publicités en permanence, ainsi que des programmes en lien avec la ville ou des informations, mais permettent également de régler sa course par carte bancaire plus facilement.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-7

Des chauffeurs à caractère

Ne te formalise pas de la politesse (ou plutôt de l’impolitesse) de certains chauffeurs. Comme partout, quelques-uns sont antipathiques, alors qu’au contraire d’autres aiment la discussion. Lance-toi et engage la conversation avec eux. Avec un peu de chance, tu tomberas sur un chauffeur Haïtien qui parle français et tu profiteras du trajet pour échanger avec un vrai New-Yorkais !

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-8

Aussi, sache que les chauffeurs de taxis New-Yorkais conduisent vite et plutôt mal. C’est une conduite « à l’arrache ». On les sent habitués à la route alors ils foncent, et des fois tu seras quitte pour une petite frayeur… C’est à se demander comment il n’y a pas plus d’accidents de circulation dans cette ville !

Encore quelques astuces de dernières minutes :

  • Taxi fare calculator : Cette appli super pratique permet de calculer le montant exact de sa course en taxi à New York, d’un point à un autre. C’est l’appli indispensable à emporter partout avec soi.
  • Si comme moi ton niveau d’anglais laisse à désirer, note l’adresse de ta destination sur un papier et donne-la au chauffeur. Au moins, pas de problème de compréhension, tu seras sûr de te retrouver à la bonne adresse.
  • Pense à toujours descendre du taxi côté trottoir, même si tu es plusieurs sur la banquette.

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-5

taxi-new-york-yellow-cab-booro-taxi-brooklyn-3En attendant, tu peux toujours te procurer le magnifique livre Drive-By Shootings par David Bradford, un receueil de photographies, épais comme un dictionnaire.

Depuis 1990, David est chauffeur de yellow cab et photographie en noir et blanc la Grosse Pomme le jour, la nuit, ainsi que ces habitants, les lieux… Magnifique ! Ce livre commence à être un peu vieux, tu peux donc le trouver sur Amazon à partir de 4 € d’occasion.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s