18 conseils utiles pour être sûr de bien rater son voyage à New York

minigif Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

Tu veux mettre toutes les chances de ton côté pour foirer ton voyage à New York en beauté ? Alors suis ces 18 conseils à la lettre :

#1 Partir avec des chaussures neuves

basket-converse-new-yorkTu t’es fait plaisir en achetant ces chaussures spécialement pour ton voyage à New York ? Tu les as depuis quelques jours et tu ne les as pas encore « rodées » ? Elles ne sont pas encore très confortables mais pas grave, tu les adores déjà ?

Grosse erreur ! À New York on marche beaucoup, même si on compense par le taxi ou le métro. Résultat des courses : des ampoules monstrueuses et une cheville abîmée dès le premier jour (sachant qu’il te reste encore une bonne semaine à faire…).

Le mieux est donc d’emmener avec toi tes chaussures « usées » ou des chaussures neuves que tu as fait un peu tourner avant de partir (idéalement 2/3 semaines avant).

#2 S’apercevoir que son passeport n’est plus valable quelques jours avant le départ

C’est mort.

À moins d’être le président de la république en personne, tu n’as plus qu’à reporter ton voyage…

Sache qu’actuellement pour entrer aux États-Unis, ton passeport devra être encore valide 6 mois après ton retour (sans compter toutes les nouvelles disposition qui arrivent au jour le jour suite à l’élection de ce cher Donald). (Apparemment ceci est réglé pour les ressortissants « Français », mais bon, au cas où si ça change, sois prévoyant).

3# Remplir sa demande ESTA 2 jours avant de partir

Si ta demande d’ESTA est acceptée, c’est bon, mais si elle est refusée, c’est foutu.

Fais ta demande d’ESTA 2 ou 3 mois à l’avance (l’ESTA est valable 2 ans ou jusqu’à expiration du passeport). N’attends pas !

Plus d’infos sur l’article ici

4# Laisser son bel appareil-photo tout neuf dans sa valise

appareil-photo-objectif-casse
(Crédit photo Daniel Gasienica)

Les valises voyagent en soute et ne sont pas traitées avec beaucoup de délicatesse par le personnel à l’aéroport. Au pire tu risques la perte ou le vol de ton matériel, au mieux la casse.

Garde toujours ton matériel photo et informatique avec toi, en cabine.

5# Laisser des objets de valeur dans sa valise (passeport, vouchers, argent liquide)

Tu risques là aussi le vol, mais également la perte.

Imagine la scène : tu arrives à destination et tu apprends que ta valise est perdue entre Paris et…on ne sait pas où. En plus de te retrouver à poil à New York, tu n’auras plus de papiers, plus d’argent et plus de vouchers…. Pas mal pour commencer ton séjour dans la Grosse Pomme, non ?

6# Arriver à l’aéroport à la dernière minute

Tu risques le surbooking, ou plus simplement de louper ton avion.

Un aéroport, c’est immense, alors le temps de l’enregistrement + de trouver le bon hall + le petit passage aux toilettes + le stress font qu’arriver au dernier moment n’est vraiment pas conseillé.

Idéalement arriver deux bonnes heures avant l’heure du décollage est idéal, ou trois heures avant pour les gens un peu anxieux comme moi ^^.

aeroport-new-york-paris

7# Se tromper dans la date ou les heures de vol

Si si, ça arrive…

J’ai lu plusieurs fois sur des forums très sérieux que des voyageurs se rendaient compte l’après-midi que leur vol partait en fait le matin, ou qu’en arrivant à l’aéroport le jeudi que leur avion partait en réalité le mercredi… C’est ballot !

Dans le doute, jette un nouveau coup d’oeil à tes billets d’avion quelques jours avant le départ, et vérifie bien les heures de départ sur internet (parfois les compagnies changent les horaires des vols dans les derniers jours).

8# Plaisanter avec le douanier

C’est bien connu à la douane Américaine on ne rigole pas ! (contrairement à la douane Française qui est malheureusement plus coulante (on nous le reproche souvent d’ailleurs, surtout que depuis les attentats successifs rien n’a vraiment changé)).

douane-new-york-usa-estaÀ New York on a plus l’impression de vouloir sortir de Guantanamo que de se présenter aux portes du pays. Le douanier Américain va sonder ton âme, scruter ton passeport à la loupe  et t’observer jusqu’au fond des narines, avec un air suspicieux.

Inutile de te dire que ce n’est pas le moment de faire une plaisanterie douteuse ou de chercher la confrontation. Donc évite les provocations du style le tee-shirt gangsta « fuck da police » ou un truc vaguement politique, tu risques sinon d’y passer des heures.

Aussi, à moins d’être parfaitement bilingue, répète « I don’t speak english » (je ne parle pas anglais) au douanier, ce sera suffisant. S’il insiste, lance « holidays » (vacances). « Holidays » hein, pas « vacancy » ni « vacation », et reste calme ! Transpirer à grosses gouttes ou se dandiner parce-que tu es mal dans tes baskets ne fera que retarder le moment où tu auras enfin le tampon USA dans ton passeport.

Dis-toi bien que pour un douanier New-Yorkais, tout ce qui n’est pas Américain est d’office suspect.

9# Importer ou exporter de la marchandise « illégale »

Aux dernières nouvelles, il est interdit de faire entrer sur le sol Américain certaines choses bien Françaises (fromages, foie gras, certains alcools…). Renseigne-toi bien avant de partir.

Aussi, ne repars pas de New-York avec 1000 $ de fringues de marques achetées sur place, ça paraîtrait un brin suspect, même si c’est pour offrir à la famille et amis restés en France. Tu risques de te les faire bloquer à la douane, que ce soit côté Américain ou Français d’ailleurs.

Légalement, tu as droit de ramener pour 300 $ de marchandise, pas plus, et bien entendu, rien d’illégal (drogues, médicaments, animaux vivants ou morts…).

Tu veux connaître une petite astuce pour ne pas avoir de problème en douane ? Jette un coup d’oeil à l’article ici.

10# Dépasser le délai de séjour légal sur le sol Américain

Avec un passeport de touriste, tu as droit de séjourner 90 jours aux États-Unis, pas plus.

Même si tu changes d’état, même si tu ne fais que transiter par les États-Unis, même si tu vas au Mexique ou au Canada, tu n’as droit qu’à 90 jours, le compteur ne se remet pas à 0.

Par exemple, tu entres aux États-Unis le 1er janvier. Ton passeport est tamponné à cette date. Tu devras quitter les lieux le 31 mars au plus tard.

Beaucoup de touristes se font avoir et se retrouvent bloqués en douane. Ils arrivent, restent quelques jours à New York puis bougent un peu, passent 2 semaines au Canada, reviennent, passent par Los Angeles, hop un petit tour en Louisiane et hop, délai dépassé sans vraiment s’en rendre compte… Ben à ceux-la je leur souhaite bon courage une fois arrivés devant le douanier !

manhattan-new-york-crazy-girl

11# Ne pas pouvoir embarquer ou débarquer faute de billet retour

Pour voyager aux États-Unis il faut avoir sur toi, au moment du passage à la douane, tes billets d’avion aller et retour.

Ne fais pas la bêtise de mettre ton billet retour dans ta valise en soute ! En plus du risque de perte ou vol, le douanier va vérifier que tu n’es pas un squatteur et qu’effectivement, tu comptes bien rentrer chez toi un jour.

N’achète jamais qu’un billet aller en te disant « j’achèterai mon retour une fois sur place, ou si le prix évolue ». Il vaut mieux tout réserver et changer tes dates de départ après, même si tu auras à payer quelques frais supplémentaires à la compagnie aérienne.

12# Ne pas avoir emporté de médicaments

Tu as de grosses ampoules après ta visite du MoMa et tu n’as pas pensé à emporter de pansements ? Tu as une migraine et pas un Doliprane en vue ? Tu es constipé suite au décalage horaire et rien pour te soulager ?

assurance-medicaments-new-york

Sachant qu’une boîte d’Advil coûte au bas mot 60 € à New York, emporte toujours avec toi tes médicaments, surtout s’ils sont spécifiques à ta maladie (diabète, asthme…) sans oublier l’ordonnance qui va avec !

Pense également à prendre une assurance avant de partir. Elle te couvrira pour pas mal de choses (l’article complet sur le sujet ici). Compte environ 50 € par personne pour être très bien couvert pendant ton voyage.

13# Ne pas prendre la batterie de secours, les cartes mémoire ou le chargeur de son appareil photo/ordinateur

Ben une fois sur place, tu es très mal barré… Il n’y a plus qu’à acheter ce qu’il te manque directement à New York.

Heureusement, les taxes sont moins élevées aux États-Unis qu’en France, mais c’est gonflant d’acheter en double des choses qu’on a déjà à la maison, sans compter qu’il faudra aussi acheter un adaptateur de prise US/FR…

14# Ne pas avoir réservé ses entrées de musée ou ses places de spectacle/match avant de partir

De quoi perdre de longues minutes sur place à essayer de trouver un billet !

cafe-friends-central-perk
(Crédit photo Don Emmert)

Autant te le dire, il est quasi-impossible de trouver une billet pour un spectacle le soir même. Poireauter des heures dans des files d’attente interminables sans garantie d’obtenir ce qu’on veut, c’est juste infernale (sans compter les quelques attractions non accessibles sans billet acheté à l’avance).

On ne le dit pas assez mais il faut réserver avant de partir.

Tu peux acheter tes places et billets en euros, en français et de manière totalement sécurisée sur des sites comme Viator, Ceetiz ou Superbillets. Ensuite, tu les imprimes sous forme de vouchers que tu n’auras plus qu’à présenter une fois sur place le jour J.

15# Avoir oublié ses vouchers à la maison

Tu as réservé tes billets et entrées de musées. Tu as imprimé consciencieusement tous tes vouchers… mais manque de bol tu les as oublié chez toi (si si, là, sur la commode dans l’entrée, je m’en souviens… mais c’est toi qui devais les prendre ! Non c’est toi ! … etc…etc…).

Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à toi :

  1. coupon-remiseTu re-paies tout une fois sur place (bon ben oui, c’est pas la meilleure des solutions hein),
  2. Tu as les doubles sur ton smartphone, ouf ! Certains musées ou attractions acceptent de scanner le code sur un smartphone, du moment que tu présentes la carte bancaire qui a servi au paiement du voucher et un passeport à ton nom,
  3. Tu as eu l’intelligence de tout t’envoyer sur ton compte mail avant de partir (c’est toujours ce que je fais, au cas où). Dans ce cas, il te suffira de les ré-imprimer sur place (à l’hôtel, dans un cyber café…). Tu perdras quelques euros dans l’opération mais ce sera mieux que de perdre des centaines d’euros en rachetant d’autres billets.

16# Ne pas avoir compté le temps de vol

Tu as réservé ton transfert entre l’aéroport et ton hôtel ? c’est parfait, mais as-tu bien pris en compte le temps de vol de ton avion ? et l’heure à laquelle tu vas atterrir à New York ? Attention à bien compter 6 h de moins que l’heure Française.

Pour ton hôtel, réserve par rapport à l’heure d’arrivée de ton avion à New York, pour ne pas avoir une nuit en plus comptabilisée (ou pire, qu’il te manque une nuit et que tu te retrouves sans hébergement le premier soir).

Idem pour les réservations de matches ou spectacles, attention au décalage.

17# Être un bon Français de base

  • « J’en ai assez d’attendre dans cette file interminable ! Je vais passer à côté« 
  • « Pourquoi payer le métro alors qu’il suffit de passer par dessus la barrière ?« 
  • « Je veux me prendre en selfie devant ce bâtiment mais c’est interdit ? Peu importe ! Rien ne vaut une bonne photo« 
  • « Laisser un pourboire ?! Pourquoi faire ?« 
  • « Je parle quelques mots d’anglais, mais pourquoi ferai-je un effort pour me faire comprendre ? Aux Américains de s’adapter et de se débrouiller pour comprendre les touristes !’« 
  • « Je veux fumer, et alors ? », etc…

france-vs-usaAutant te le dire, les Français –ou plutôt leurs mauvaises habitudes des Français– n’ont pas bonne réputation dans de nombreux pays Nordiques ou Anglo-Saxons : râler, gruger et être mal poli est la spécialité des Français à l’étranger, sauf qu’à New York on ne rigole pas avec la loi.

Les Américains ont des règles de bienséance et de politesse qu’il est impératif de suivre, sous peine d’avoir une amende ou quelques ennuis :

  • fumer dans un lieu public est puni d’une amende de 250 $
  • resquiller dans le métro c’est s’exposer à une amende de 100 $… etc…

amende-chien-crotte-new-york

Le top des frasques Françaises :

  • ne pas marcher dans les clous,
  • traverser même lorsque le feu pour piéton est rouge,
  • rouler en vélo dans des voies interdites aux vélos,
  • ne pas faire la queue comme tout le monde,
  • être mal poli avec les serveurs (et portiers, bagagistes, hôtesses de l’air, réceptionnistes d’hôtel et bien d’autres),
  • cracher par terre,
  • jeter des détritus partout sauf dans des poubelles,
  • prendre des photos quand c’est interdit,
  • être bruyant
  • être radin intentionnellement (ne pas laisser de pourboire).

Jette un coup d’oeil à ces différents petits billets su le sujet :

18# Laisser ses affaires sans surveillance

New York est une ville relativement safe, sûrement plus qu’à Paris ou Rome, mais il serait inconscient de laisser ses affaires personnelles sans surveillance.

Garde toujours tes papiers, argent et vouchers sur toi, mets un cadenas à ta valise que tu laisses toute la journée à l’hôtel et ne t’éloignes pas de tes sacs ou appareils-photo pendant tes promenades. Bref, juste quelques règles de bon sens à suivre et tout se passera pour le mieux.

Idem pour ta sécurité personnelle : ne te balade pas dans des ruelles isolées et mal éclairées la nuit, ne reste pas seul dans un wagon de métro vide, bref, ne tente pas le diable.

Plus d’infos sur l’article ici.

J’espère pour toi que n’as relevé aucun des points de cette liste… Si tu as déjà vécu une situation de la sorte, que ce soit à New York ou ailleurs, n’hésite pas à laisser un petit commentaire sous cet article pour nous en parler. Avec ton témoignage, tu aideras tous les futurs voyageurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s