Balade secrète au coeur des jardins communautaires New-Yorkais

Mise à jour de l’article : 11/12/2019

new york.jpg
(crédit photo svvvk)

Même si on adore New York, il faut quand même reconnaître que c’est une ville très bétonnée, pleine de buildings et de trottoirs sales. Même si de très grands et beaux parcs comme Central Park ou Prospect Park embellissent la ville, il manque aux New-Yorkais de la verdure pour s’épanouir. Heureusement, depuis quelques années maintenant, de plus en plus d’espaces communs ou d’entrepôts à l’abandon sont réhabilités et transformés en petits parcs ou en lieux de promenade (comme la High Line ou le Domino Park), voire même en fermes ! Mais ce n’est pas beaucoup, au vue des dizaines de kilomètres de terrains en friche que compte la ville…

la High Line

Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est >> ici <<

Une histoire de communauté

Depuis quelques années, des habitants dévoués mettent la main à la pâte (ou plutôt dans la terre), pour reprendre les lieux abandonnés et les transformer en jardins. Bénévolement, chaque personne gratte le sol, plante des bulbes, arrose, cueille. Tout ça à tour de rôle. Les jardins sont fleuris et entretenus par tout le monde et appartiennent donc à tout le monde. On appelle ça des jardins communautaires. Tout le monde participe, tout le monde cueille les fruits et légumes, tout le monde plante… Parfois les associations de voisins organisent des petits évènements dans ces jardins, histoire de créer encore plus de rapprochements amicaux entre les habitants du quartier.

park-slope-brooklyn-jardin-communautaire-new-york-new-york-crazy-girl

Certains poussent même le jardinage jusqu’aux bacs à fleurs et autour des arbres, sur les trottoirs. Bien sûr là aussi entretenus par les habitants du quartier.

On parle beaucoup de ces jardins maintenant que New York est devenue une ville « à la mode » et très fréquentée par les touristes, mais la vérité c’est que les jardins communautaires ne datent pas d’hier ! Après les longues périodes de crises économiques qu’a connu New York dans les années 70, de nombreux habitants en manque d’argent laissèrent tomber leurs terrains, qui finirent en friches ou en terrain vagues, parfois mal famés. Les habitants alentours, ayant un gros ras le bol de ces abandons qui enlaidissaient leur quartier,  décidèrent de se lancer et de reprendre ces parcelles pour en faire quelque chose de joli et d’ouvert à tous. Sous l’influence de l’artiste Liz Christy, des bénévoles fondèrent des petits groupes (les Green Guerillas) puis commencèrent tout doucement à embellir le terrain, puis autour du terrain, puis le quartier. Aujourd’hui, il existe de nombreux petits groupes ou associations qui gèrent les jardins.

New York compte plus d’un millier de jardins communautaires (officiels), de toutes tailles. Les adresses et infos sur ces sites : www.greenthumbnyc.org, www.oasisnyc.net, https://brooklynbears.wordpress.com, et ici le site du tout premier jardin communautaire, le Liz Christy Garden, en hommage à la « fondatrice » du mouvement.

Un lieu indispensable dans le quartier

Aux fil des ans, le jardin communautaire est devenu une mode, surtout depuis que les hipsters ont relancé la mode du bio et de la slow food (nourriture de proximité), avec leurs marchés  fermiers et leurs grandes fermes sur les toits.

jardin-communautaire-new-york-brooklyn-4

Finalement, ce qui devait n’être à la base qu’une activité simple a fini par plaire, et aujourd’hui, beaucoup d’habitants participent. Des écoles possèdent même leurs propres jardins (comme l’école William Alexander, en face du J.J. Byrne Playground).

L’avantage des jardins communautaires c’est qu’il plaît à tout le monde :

  • les pros du jardinage,
  • les adeptes du calme,
  • les enfants,
  • les personnes âgées qui sont alors coupées de l’isolement…

Dans certains jardins, il y a même des petits concours de pétanque ou des repas de type « fête des voisins » où tout le monde est invité. Il suffit d’amener un petit quelque chose, c’est la seule participation demandée.


As-tu profité d’un de ces jardins pendant ton séjour in the Big Apple ? N’hésite pas à raconter ton expérience et à donner tes meilleures adresses en laissant un petit commentaire sous cet article.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.