La Fraunces Tavern, dernier vestige d’un passé Européen à New York

Une histoire oubliée

Contrairement à d’autres villes Américaines comme Boston ou Philadelphie, New York est une ville qui ne s’encombre pas du passé, qu’il soit historique ou non.

Sauf exceptions, beaucoup de monuments prestigieux et de bâtiments datant des ères anciennes ont aujourd’hui disparu, laissant la place à de nouveaux buildings de verre et à des structures plus modernes, voire plus futuristes.

L’une des exceptions de ces changements radicaux se trouve au 54 Pearl Street, en plein Financial District. Il s’agit de la Fraunces Tavern.

fraunces-tavern-manhattan-new-york-2

minigif Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

George Washington et cocktails chics

La Fraunces Tavern est un lieu qui passe inaperçu aux yeux des touristes, mais qui pourtant fait partie intégrante de l’histoire de New York et des États-Unis.

fraunces-tavern-manhattan-new-york-5

La Fraunces Tavern, c’est plusieurs histoires en une :

  • construite en 1671 par Stephanus Van Cortlandt, elle fut léguée à Stephen DeLancey en 1700, qui y effectua quelques travaux (elle ressemblait alors au bâtiment qu’on connaît aujourd’hui).
  • ses héritiers finirent par la vendre à Samuel Fraunces en 1762 qui lui, la transforma en taverne. À l’époque, c’était un établissement apprécié et de nombreuses personnes s’y réunissaient, notamment des membres des Fils de la Liberté, une organisation secrète de révolutionnaires, instigateurs de la Tea Party.
  • en 1783, après que la Révolution Américaine fut terminée et que les Américains obtinrent leur indépendance, George Washington y fit ses adieux à ses troupes.
  • la taverne continua ainsi à fonctionner, malgré plusieurs incendies et un attentat meurtrier en 1975.

Désormais classée monument historique, la Fraunces Tavern accueille un musée (au rez-de-chaussée) et un bar/restaurant (aux 1er et 2ème étages).

fraunces-tavern-restaurant-manhattan-new-york

Maintenant, les gens viennent dans cet établissement pour bruncher ou boire un cocktail dans un décor historique et assez chic.

fraunces-tavern-manhattan-new-york
Sur le mur de la Fraunces Tavern on peut voir différentes plaques commémoratives qui annoncent que ce bâtiment est historique.

Remonter le temps

La Fraunces Tavern n’est pas le seul bâtiment intéressant de Pearl Street.

À côté, alignées les unes contre les autres, on retrouve quatre autres maisons de type bavarois.

fraunces-tavern-manhattan-new-york-3

Certaines ont été transformées en restaurant, d’autres en bar, d’autres encore en lieu d’habitation.

Toutes ont une histoire particulière, peut-être pas aussi incroyable que celle de la Fraunces Tavern, mais elles aussi témoignent des années de vie entre 1700 et nos jours.

Toutes ces maisons, appelées Fraunces Tavern Block, ont été classées monuments historiques.

POINT INFO : Il y a eut énormément de changements de noms, de lieu et d’affectation de tous ces bâtiments au fil des ans et des événements historiques. Pour obtenir des informations plus détaillées ou plus justes, il faudrait pouvoir fouiller les archives de la ville et trouver des documents.

fraunces-tavern-manhattan-new-york-6

J’ai cherché un peu sur internet, mais je n’ai rien trouvé de bien concluant. Si de ton côté tu as plus d’infos, n’hésite pas à m’en faire part, ça m’intéresserais d’en savoir plus.

Un passé Européen

fraunces-tavern-manhattan-new-york-4Aux alentours de 1600, New York et plus particulièrement le quartier de Manhattan était aux mains des Hollandais. Beaucoup d’Européens y vivaient, à la manière du melting-pot qui existe encore aujourd’hui (bien qu’il soit composé maintenant de personnes avec d’autres cultures, essentiellement hispaniques, africaines et chinoises).

Peu à peu, avant la Révolution Américaine, les Anglais se mirent à contrôler la ville à la manière d’une colonie, ce qui changea certaines choses, notamment les noms des rues et de certains lieux.

Tous possédaient un nom Hollandais ou Allemands qui furent vite remplacés par d’autres, à la consonance beaucoup plus Anglo-Saxonne. Par exemple, Parelstraat fur remplacée par Pearl Street, appellation toujours utilisée actuellement

Fouilles archéologiques

Tout ce coin historique de Manhattan révèle aussi des trésors archéologiques.

Des fouilles ont été entreprises et on a pu y découvrir des grains de café, des coquilles d’huitres (qui témoignent du  passé de pêche de la ville), des vases chinois (ramenés directement de Chine à l’époque), des pièces de monnaie, des sculptures en marbre, de la porcelaine…

On a surtout mis à jour les vestiges de la première taverne Américaine, la Lovelace Tavern, ainsi que les fondations d’une grande maison de riches marchands et un puit.

lovelave-tavern-foundations-85-broad-street-dutch-new-amsterdam-nyc-2

Il est possible de voir tout ça directement à travers une vitre posée sur le trottoir : en longeant le building du 85 Broad street (à côté du building donnant sur Pearl street), tu pourras voir sous tes pieds, sous une grande plaque de verre, les ruines (enfin, ce qu’il en reste).

C’est assez petit et pas simple à trouver, mais ça rappelle que la Grosse Pomme était avant tout un petit port et non cette gigantesque métropole.

Fraunces Tavern, 54 Pearl Street

Le site du musée ici (ouvert 7/7 jours)

Le site du restaurant Fraunces Tavern ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s