Interview : Le handicap n’empêche pas le voyage : découvre les États-Unis avec ton fauteuil grâce à Fred

NON, le handicap n’empêche pas le voyage !

Fred est handicapé. Depuis plusieurs années il est cloué sur un fauteuil roulant après un accident terriblement idiot. Mais contrairement à beaucoup, il a décidé de se prendre en main. Un jour il s’est dit : « pourquoi pas moi ? » et il s’est mis à voyager… loin, très loin, jusqu’aux États-Unis. Il a alors découvert plusieurs états, traversé des centaines de villes et vaincues des dizaines d’expériences inoubliables.

Fred a énormément bougé dans le sud et l’Ouest des États-unis. Il a tellement de jolies expériences à partager de ses excursions que c’est plaisant à découvrir, qu’on soit handicapé ou non.

Alors si toi aussi tu es en fauteuil, et si tu n’oses pas bouger, lis son blog ! Tu te sentiras pousser des ailes. Et garde toujours en tête que non, le handicap n’empêche pas le voyage !

Interview :

fred-profilJe m’appelle Fred, j’ai vécu au Havre pendant 35 ans. J’étais bien lancé pour faire du handball mon métier ou faire des bêtises qui inquiètent mes parents. La vie et ses surprises m’ont rattrapé un jour de janvier 1991.

Je suis à un mois de mes dix-huit ans. Ma vie bascule suite à une chute de trampoline juste avant un entraînement de handball.

Cet évènement a lieu devant mon frère, mon père et mes copains devenu amis aujourd’hui. Les pompiers m’ont évacué coquillé et immobile de la tête au pied. Je ne vais bouger aucun membre pendant quatre mois. Je ne sais pas ce qui m’arrive ! Cinq semaines et un arrêt cardiaque plus tard je suis en réanimation au Havre puis en soins intensifs au centre de rééducation de Montpellier pour 10 mois.

Depuis je suis tétraplégique de niveau C5-C6. Je ne peux me lever ou me coucher seul et j’ai besoin d’une aide extérieur pour m’habiller ou me doucher. C’est l’apprentissage du handicap… ! Désormais je fais partie du « monde du handicap ». Mon premier fauteuil roulant sera rouge comme Ferrari… (je n’avais pas le choix) !

Bien conscient que ce sera pour la vie deux choix s’offre à moi :

  1. je rumine et m’injecte des mauvaises ondes
  2. je me rebelle et prouve qu’on peut réaliser ses rêves malgré tout ?

Pour commencer je vais partir à New Orleans avec mon frère et un ami pour que les gens qui m’entourent ne s’apitoient pas sur mon sort. J’ai un tempérament de battant je veux m’en sortir du mieux possible. Je veux avoir la vie de « Monsieur tout le monde ». Ce sera pas gagné ! Cette période de convalescence va être très longue et difficile.

Dans ma tête je suis fort mais une question me taraude : Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ?

fred.jpgDes âges de 21 ans à 30 ans je vais travailler à temps plein dans une société d’ambulances. Bien évidement je suis au bureau et non pas sur le terrain ! Cela va durer presque dix ans.

En fait, je suis débordé car à côté de ma vie professionnelle j’ai créé un club de handball avec mes amis entre 1995 et 2001. Je suis Président, créateur, manager des seniors et des jeunes bref j’ai deux boulots à temps plein ! Le club est une réussite sportive et humaine. Nous passerons de 13 à 180 licenciés en six ans, tout en échouant sportivement à un niveau de la nationale !! Lors de cette période je vais retourner deux autres fois à New Orleans.

2001 : Cela fait dix ans que je suis en fauteuil roulant. Ma vie me plaît mais je ne veux plus m’occuper des autres. Je veux vraiment penser un peu à moi ! Cela va être le moment pour moi de tout arrêté. Que ce soit le club ou le job, je veux du temps libre…

De 2001 à 2008 je vais enfin prendre le temps de souffler. Je voyage et je fais du bénévolat. Durant cette période de temps personnel je vais me retrouver à faire beaucoup de choses diverses et variées. C’est ainsi que je vais me retrouver dans un centre de formation à faire cours à de futures infirmières. Pendant une année et à raison de deux fois par semaine je vais également m’occuper d’adolescents déscolarisés avec des problèmes judiciaires et parentaux. Le rôle de mon fauteuil me fait prendre conscience qu’il peut être un atout pour faire évoluer les mentalités, le respect et l’écoute. Ma personnalité joyeuse, avenante et positive est une chance.

Côté voyage ce sera essentiellement l’Europe, La Réunion et Cuba. En revanche je veux amorcer le début d’un « nouveau départ ». Je veux du soleil. La Normandie ne me convient plus.

fred
2009 à 2017 : Ça y est j’ai fait le grand saut pour le soleil. J’habite Montpellier depuis maintenant plus de sept ans. Je suis descendu habiter dans le sud en quittant ma famille, mes amis et ma petite amie. Le climat et le soleil c’est bien mais ça ne fait pas tout. Il me faut redonner une impulsion à ma vie. Pour m’intégrer dans cette nouvelle ville il m’a fallu faire des activités extérieures. C’est comme ça que j’ai fait une année de théâtre, une année de bénévolat à orienter des bénévoles dans les associations, une année de formation informatique…

Je vais également beaucoup voyager aux États-Unis en préparant moi-même mes roadtrips (8ème fois. Cette fois-ci de Miami à Tampa puis Savannah et Charleston… jeudi prochain).

Mes passions pour les sports US et la musique sont comblées. J’agrémente chaque voyage d’un festival de musique ou de match de basket NBA, hockey sur glace ou baseball.

Je voyage de plus en plus car j’échange mon appartement. Depuis mon arrivée à Montpellier j’ai aussi pris le temps de visiter la région.

fred-lax-los-angeles
Depuis trois ans j’écris un roman sur ma vie. C’est un objectif mais pas une priorité absolue. Lors des saisons printemps/été je range mes « cahiers » pour profiter du climat… Mon prochain échange d’appartement est prévu à Barcelone en mai et Montréal en juillet…

Bilan de bientôt 25 ans de fauteuil : Je n’ai jamais rêvé de changer de vie. Les personnes valides qui ne connaissent pas ma vie ne comprennent pas que l’on puisse être heureux en fauteuil roulant. Je comprends ce résonnement mais je serai tenté de leur dire que dans la vie quel que soit notre situation « il faut aller chercher le bonheur ». Tout se passe dans la tête. Quand on est bien dans sa tête le reste suit…

Aujourd’hui je fais rêver mes amis avec mes escapades de voyages. On me dit même que j’ai de la chance…. Maintenant j’ai un rêve : Prouver aux personnes dans ma situation, à leur entourage et aux préjugés que l’on peut continuer à vivre malgré un handicap.

fred1

2 réflexions sur “Interview : Le handicap n’empêche pas le voyage : découvre les États-Unis avec ton fauteuil grâce à Fred

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s