Photos de voyage : comment transporter son appareil ? où acheter du matériel sur place ? comment sauvegarder ses clichés ?

Sauvegarder tes photos

En voyage, et encore plus à New York, on fait des tonnes de photos tous les jours (même trop !). Tout est tellement génial qu’on ne veut pas en perdre une miette ! Résultat, on se retrouve avec des cartes mémoires chargées à bloc et aucun moyen de sauvegarder ses photos. C’est à ce moment là qu’on croise les doigts pour que tout aille bien.

Malheureusement il arrive parfois de gros pépins et on rentre de voyage avec des cartes vierges ou inutilisables, et je sais de quoi je parle ! Lors de mon précédent voyage dans la Big Apple, deux de mes cartes avaient été bousillées à force de passer et repasser dans les portiques de sécurité magnétiques. Je pense que les scanners ont eu raison de mes clichés, à mon grand regret…

carte mémoire usbÀ la base, pour stocker ses photos, il faut des cartes mémoires compatibles avec ton appareil-photo (appelées aussi cartes SD ou « sticks » selon les marques). Elles peuvent avoir plusieurs tailles et plusieurs capacités de stockage, c’est à toi de choisir lesquelles vont correspondent le mieux.

Pour ma part, j’ai des cartes SD et micro SD de 4 GB à 8 GB (une par jour de voyage) que j’ai acheté sur Amazon, car le site les propose à des prix vraiment imbattables et elles sont de bonne qualité. Je les utilise depuis des années et aucune ne m’a jamais lâchée.

ATTENTION : quand tu achètes une nouvelle carte, n’oublie pas de la formater dans ton appareil photo avant de l’utiliser.

Pour ce qui est de la sauvegarde « pure », tu as plusieurs solutions :

  • la sauvegarde de carte SD à carte SD (en passant par un ordinateur ou une tablette) :

Branche la carte SD pleine dans ton ordinateur ou ta tablette et fais passer les éléments dans une autre carte SD vierge, tu auras de cette manière deux cartes avec le même contenu.

  • la sauvegarde de carte à disque dur :

Soit tu copies le contenu de ta carte dans la mémoire de ton ordinateur, soit tu passes par ton ordinateur pour envoyer le contenu sur un disque dur externe.

C’est la solution que j’utilise. Pour ça, j’ai acheté un disque dur externe assez compact sur Amazon à moins de 60 €.

  • la sauvegarde via un « videur de carte mémoire » :

videur de carte mémoireCette solution est la plus pratique mais c’est aussi la plus onéreuse.

Un videur de carte mémoire est en fait une sorte de disque dur externe avec un écran et des ports d’entrée pour carte SD. Ça permet de copier le contenu de sa carte rapidement.

Tu en trouveras aussi sur Amazon à partir de 250 €.

  • la sauvegarde sur le Cloud (en passant par un ordinateur ou une tablette) :

Une solution pratique si tu as le wifi à proximité (à ton hôtel par exemple). Il te suffira de transférer le contenu de ta carte SD à un Cloud directement en ligne (Dropbox par exemple, mais il en existe une multitude).

Encore plus pratique si tu prends des photos avec ton smartphone, tu pourras les envoyer directement sans passer par un ordinateur.

Selon la qualité et le nombre de photos, le transfert peut être trèèèès long -genre toute la nuit- mais il vaut mieux le faire quand même. Comme ça, en cas de perte ou de vol, tu auras tous tes clichés qui t’attendront bien sagement à ton retour.

ATTENTION : évite de faire ce transfert dans un cyber-café, car les ordinateurs sont parfois infectés par des virus et tu risques de transporter le virus avec toi. Il vaut mieux emporter ton propre ordinateur.

Conclusion, pour éviter toutes sortes de problèmes, il est primordial de faire des sauvegardes régulières de tes photos (idéalement tous les soirs, après une bonne journée de balade). Bien entendu, au plus tu multiplies les supports de sauvegarde, au plus tu auras la chance de récupérer tes clichés intacts.

La batterie de ton appareil-photo

L’autre gros souci des photos en voyage c’est l’autonomie de la batterie. On mitraille tellement que rapidement, les batteries sont à plat. Quand on a été prévoyant, on en a plusieurs d’avance mais parfois, en fin de journée il faut se restreindre et c’est dommage.

Pour éviter les déceptions, il y a plusieurs points à retenir :

  • Déjà, il faut savoir que les batteries craignent le chaud (dysfonctionnement) et le froid (elles se déchargent). Il vaut mieux donc toujours garder tes batteries chargées sur toi, pour qu’elles ne subissent pas trop les variations de température.
  • Si le niveau de la batterie est faible, sers-toi de ton appareil en mode « simple » : ne fais plus de zooms, réduis le contraste de l’écran LCD (voire même arrête-le), ne te sers plus du flash…
  • Laisse ton appareil en veille, plutôt que de l’éteindre et le rallumer à chaque fois. La veille est moins énergivore que la remise en route.
  • Tout simplement, prends moins de photos ! Au lieu de prendre tout et n’importe quoi, sélectionne les vues et ne photographie que ce qui vaut vraiment le coup.

Bien entendu l’idéal est d’avoir toujours 1 ou 2 batteries d’avance sur toi, batteries que tu auras pensé à recharger la veille (lol).

appareil photo pro

Personnellement, en plus de mes batteries d’avance, j’emporte toujours un chargeur de secours avec moi. Un peu plus gros qu’une clé USB, je peux m’en servir pour recharger mon smartphone ou mon appareil photo. C’est de l’appoint mais ça m’a sauvé la vie de nombreuses fois.

J’ai acheté le mieux sur Amazon pour 9 € mais on en trouve sur Ebay ou dans les grandes enseignes (Darty, FNAC…).

Il en existe à tous les prix et de toutes capacités.

Le transport

appareil photo cassé écran voyageSi tu as un bel appareil et que tu y tiens NE LE METS PAS DANS TA VALISE ! Tu risques de te le faire voler, de le perdre ou de le retrouver en miettes.

Les bagagistes des aéroports ne sont pas tendres avec les valises, et si tu calcules le nombre d’escales et donc le nombre de fois où ton sac sera chargé/déchargé, il vaut mieux garder ton appareil avec toi !

Par contre, si tu as un trépied, il va falloir le laisser en soute… et croiser les doigts !

POINT INFO : Si tu es calé en photographie et que tu trimbales du beau matos, type Reflex, plusieurs gros objectifs, des choses qui claquent un peu, il va peut-être falloir attendre un peu plus que les autres touristes en douane. Les Américains voudront vérifier que tout ce beau matériel a bien été acheté et payé.

Pour faciliter les choses, tu peux te faire faire avant de partir un laisser-passer (plus d’infos sur l’article du blog de Madame Oreille, très bien fait ici).

Acheter du matériel sur place

Tu veux profiter d’être à New York pour trouver du matériel moins cher ? C’est le moment ! Le magasin photo le plus connu et le plus renommé de la Grosse Pomme est sans conteste B&H Photo and Video. C’est LE paradis du photographe.

Sur trois étages tu trouveras des appareils, des objectifs, des caméras, des trépieds, des sacoches, du matériel à des prix très très avantageux…

Ce magasin est à voir, notamment pour le petit transport aérien qui fait arriver les achats en caisse par un réseau au dessus des têtes des clients.

420 9th avenue (magasin fermé le vendredi après-midi et le samedi)

Le site ici

ATTENTION : n’oublie pas d’ajouter environ 10 % de taxe aux prix affichés (les prix à New York sont affichés hors taxes, plus d’infos sur l’article ici

TAXES FRANÇAISES : le matériel acheté aux États-Unis devra passer à la douane Française et là tu devras sûrement payer les 19.6 % de TVA. Autant dire que le bon plan de départ n’en sera plus forcément un…

Petite astuce (un brin malhonnête) : si tu veux éviter de payer la TVA, jette tous les emballages, étiquettes et tickets de caisse avant de rentrer, comme ça personne ne pourra savoir si ton appareil est neuf ou si tu l’avais déjà en partant. Bien sûr, il faut être raisonnable : si tu reviens avec des dizaines d’objectifs et beaucoup de matériel il sera difficile de justifier quoi que ce soit…

no photoPOINT INFO : tu ne pourras pas bénéficier de garantie en cas de dysfonctionnement de l’appareil, la garantie ne s’appliquant pas hors des États-Unis.

Pense donc à acheter ton matériel au tout début de ton séjour, ce qui te permettra de le tester et de l’échanger en cas de problème.

POINT INFO : pour le matériel vidéo acheté à New York, tu auras du mal à le passer chez vous en France (PAL/NTSC). Pense aussi que les prises des cordons sont Américaines, il faudra donc acheter un adaptateur pour pouvoir utiliser ton matos en France.

3 réflexions sur “Photos de voyage : comment transporter son appareil ? où acheter du matériel sur place ? comment sauvegarder ses clichés ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s