Le Queens, ancienne frontière de l’état de New York

minigif Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

Une frontière aujourd’hui oubliée

En 1928, New York (l’état) décida de marquer par des panneaux tous les endroits historiques de l’état. Plus de 2800 panneaux informatifs ont été ainsi mis en place à divers endroits de l’état, dont de nombreux à New York même, et notamment 92 rien que dans le quartier du Queens !

Aujourd’hui, seule une poignée des panneaux sont toujours en place. Au fil des ans :

  • certains ont été vandalisés ou volés,
  • certains ont été enlevés pour différentes raisons :
    • le bâtiment concerné a été démoli,
    • un accident de voiture a déraciné le panneau et il n’a jamais été remplacé,
    • le nouveau propriétaire de l’emplacement n’en voulait plus sur son terrain… etc…

Les panneaux qui restent sont en mauvais état et passent bien souvent inaperçus. Le Queens conserve tout de même encore aujourd’hui 18 de ces panneaux (dont 4 ont été remis à neuf).

Des panneaux encore visibles aujourd’hui

Prospect Cemetery

On trouve ces marqueurs à divers endroits du borough, comme par exemple devant le Prospect Cemetery, sur la 159th street, au sud de l’avenue Archer.

prospect cemetery new ork

Illinois Jacquet
Illinois jacquet

Le Prospect Cemetery est le plus vieux cimetière du Queens, voire de New York. On y voit les tombes de nombreux vétérans de la guerre civile américaine ou de la guerre contre le Mexique, des Jamaïquains venus s’installer ici ainsi que la tombe d’Illinois Jacquet, un célèbre saxophoniste de jazz, venu de Louisiane. Il s’installa dans le quartier en 1946 et y mourut en 2004.

1694 North Boulevard

Il y a un autre panneau visible au 1694 North boulevard et Linden Place, devant ce qui était alors une église de Quakers.

En 1694, l’endroit avait été le point de départ d’une guerre pour la liberté religieuse et personnelle dans l’état. Les Quakers s’étaient soulevés, mais avaient fini par tous être arrêtés, jetés en prison et exécutés.

Park Lane

new yorkUn panneau en bon état se trouve au croisement de Park Lane et de la 85th street, sur une propriété privée.

Ce signe marque la première adresse numérotée dans le quartier.

À l’époque, le Queens était un ensemble de petites villes autonomes, divisées par des fermes, des hectares de champs et même un gigantesque marais. Il n’a été réunifié qu’en 1910 pour former le grand borough qu’on connaît d’aujourd’hui.

Hamilton Grange

Un autre de ces panneaux se trouve devant la demeure Hamilton Grange, dans Harlem (voir l’article ici).

hamilton-grange-harlem-musee-histoire-1

Une réflexion sur “Le Queens, ancienne frontière de l’état de New York

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s