MODE D’EMPLOI : Comment passer facilement la douane Américaine (sans stresser et sans parler anglais) ?

minigif Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

logo douane.pngDepuis que j’ai créé ce blog je revois toujours la même inquiétude et les mêmes questions posées : Comment se déroule le passage à la douane Américaine ? Comment faire quand on ne parle pas anglais ? Est-ce que les douaniers Américains sont aussi méchants qu’on le dit ?

Au vu de mon expérience personnelle et des expériences de quelques amis, je n’aurais qu’un conseil à te donner : reste zen…

Tu n’as rien à te reprocher ? Alors pourquoi est-ce que l’agent des douanes te prendrait la tête ? Reste calme, répond aux questions posées (parfois même les douaniers n’en posent pas) et c’est tout. Inspire, expire, calme-toi et go ! Y’a plus qu’à…

Il faut quand même savoir que chaque année, plus de 14 millions de visiteurs étrangers viennent à New York, soit l’équivalent de 38000 personnes par jour qui transitent dans les douanes des aéroports ! 99.99 % d’entre elles passent les frontières sans aucun souci, alors pourquoi pas toi ?

Rappelle toi aussi que grâce à la demande ESTA que tu as fait en amont, tu as déjà fait le plus gros du travail. Si ta demande n’était pas acceptée tu n’aurais même pas pu embarquer !


Voilà quelques conseils pour te permettre de passer la douane facilement et rapidement, mais surtout, sans stress !

Avant de partir

Pour que tout se passe bien, il faut déjà partir l’esprit tranquille, et pour ça il faut que tout soit prêt :

  • Ton passeport est-il à jour ?
  • As-tu rempli ta demande ESTA ? (si non, ça se passe ici)
  • (Si tu es concerné) Ton VISA est-il ok ?
  • (Si tu es concerné) As-tu bien fait tes déclarations spéciales ? (pour transporter des objets particuliers, des animaux…)
  • As-tu sur toi tous tes papiers et vouchers ?

Si tout est nickel, tu peux te présenter devant le douanier Américain sans problème.

passeport esta

Comment se passe le passage en douane Américaine ?

Remplir le formulaire d’immigration

Tout d’abord, avant d’atterrir et d’arriver devant le douanier Américain, tu auras rempli un questionnaire dans l’avion (le formulaire d’exemption de visa I-94W).

Souvent en deux exemplaires (blanc pour les services de douane et vert pour les services d’immigration), il sera remis par les hôtesses peut de temps avant l’atterrissage (ou parfois lors de l’enregistrement des bagages). Ce document est à remplir minutieusement et sans rature.

 

 

Les questions du questionnaire sont assez étranges, du genre :

  • « Souffrez-vous d’une maladie contagieuse »
  • « avez-vous des troubles physiques mentaux ? »
  • « portez-vous une arme illégalement ? »
  • « consommez-vous de la drogue ? »
  • « êtes-vous terroriste ? »…

Bien entendu tout le monde répond « non » à toutes ces questions, mais le but étant de dire aux gens « vous répondez en toute connaissance de cause. Si on se rend compte que vous avez menti, vous passerez un sale quart-d’heure« . Te voilà prévenu !

Se diriger vers la douane

Quand tu sortiras de l’avion, tu devras suivre les panneaux « border control » pour arriver devant les guichets des douanes. Là, dirige-toi vers les panneaux correspondants à ton cas :

  • US Citizen : pour les Américains,
  • Visitors : pour les touristes étrangers,
  • Dans certains grands aéroports, il y a aussi un panneau « Returning visitors« . Ce sont les files d’attente destinées aux touristes qui reviennent régulièrement aux États-Unis.

Le passage en douane

Le moment tant redouté est arrivé. Tu es devant le douanier et tu ne sais pas encore à quelle sauce tu vas être mangé…

On entend toujours que les douaniers Américains sont méchants, redoutables, sévères, intransigeants… C’est faux. Ils ne font que leur travail de manière très sérieuse et cette légende qui se perpétue de forums en forums leur maintient une réputation dure, qui finalement les arrangent bien. Les touristes arrivant la peur au ventre, leur travail de sécurité est donc déjà pré-mâché ^^

Le douanier va d’abord prendre ton passeport (sort le d’avance de ton sac, enlève-le de l’étui de protection) et vérifier via son ordinateur ton dossier. Il va aussi contrôler si tout est en ordre, si ta demande d’ESTA a bien été validée, etc…

Ensuite, il va t’observer. Il va comparer la photo de ton passeport avec ton visage. Il peut te demander de retirer tes lunettes de vue pour être sûr.

Surtout reste à l’aise, souriant, poli. Les douaniers voient des gens du monde entier tous les jours, et la grande majorité parlent mal ou peu anglais, donc si c’est ton cas pas de problème.

Si le coeur lui en dit, il va te poser quelques questions basiques (voir la liste des questions au chapitre suivant, en dessous).

Enfin, pour conclure, il va te demander 1°) de poser la main sur un petit écran pour scanner tes empreintes digitales (des deux mains), 2°) de regarder une webcam pour te faire prendre en photo (pas d’inquiétude et pas d’énervement, c’est la procédure normale et c’est comme ça pour tout le monde).

Pour la photo c’est le même principe que pour des photos d’identité officielles : pas de lunettes, pas de chapeaux, pas de sourire.

douane
Prise des empreintes (crédit phot David McNew)
douane américaine
Prise de photos

Voilà, c’est fini. Tu verras le douanier tamponner ton passeport et te le rendre en te souhaitant « a good day » (bonne journée) ou quelques déclinaisons sympathiques du genre : « good stay with us » (bon séjour parmi nous), « have a good stay » (bon séjour), « good holidays » (bonnes vacances)… Certains douaniers auront même quelques mots gentils en Français.

Voilà, tu viens de passer la douane, tu es donc officiellement aux États-Unis. Enjoy !

ATTENTION

  • Il est formellement interdit de prendre des photos de la douane et de tous les lieux sécurisés à l’aéroport.
  • Ne passe pas devant les autres voyageurs ou ne change pas de file car « celle-là va plus vite ». Le passage en douane peut-être très long comme très court (pour mon premier voyage j’ai attendu 1h30, pour mon dernier voyage seulement 20 minutes). De plus les Français sont réputés pour leur impolitesse et les agents de sécurité n’apprécient pas beaucoup ça.
  • Ne franchis jamais la ligne jaune avant d’avoir été appelé par le douanier.
  • Garde toujours une copie de ton ESTA sur toi (même si ce n’est pas nécessaire de la présenter au douanier).
  • N’essaie jamais de plaisanter avec le douanier. Répond clairement et franchement à ses questions, sans tourner autour du pot.
  • NE MENS JAMAIS AU DOUANIER et n’essaie jamais de cacher quelque-chose.

La liste des 8 questions les plus posées par les douaniers Américains

Les douaniers tamponnent rarement ton passeport sans te poser quelques questions rapides avant. Ce sont des questions très simples. Il suffit de répondre honnêtement et tranquillement, sans tenter d’entrer dans les détails.

Là où tu vas te sentir coincé, c’est si tu ne parles pas anglais, ou pas assez bien. C’est bien connu, les Américains parlent vite et ne font malheureusement pas beaucoup d’efforts pour se faire comprendre. Pas d’inquiétude, suis les conseils que je te donne ci-dessous et tout ira pour le mieux.

Pour ne pas te sentir mal devant le douanier, voici la liste (non exhaustive) des questions les plus fréquemment posée, accompagnées de quelques conseils pour y répondre facilement :

Combien de temps restez-vous aux USA ?

How long will you stay in the USA ?

C’est sûrement la question la plus posée par les douaniers.

À vrai dire ils se fichent pas mal de savoir si tu viens 5 jours ou 15 jours pour tes vacances, ils cherchent seulement à savoir si tu comptes t’installer aux États-Unis, et donc y vivre et y travailler.

Si tu restes longtemps (1 ou 2 mois), ils pourraient même te demander de leur montrer ton billet d’avion de retour, pour bien prouver que tu repartiras une fois ton séjour terminé et que tu n’es pas un squatteur illégal.

Si tu ne parles pas anglais, réponds seulement « for holidays » (pour les vacances) et « for five days » si tu restes 5 jours, « for ten days » si tu restes 10 jours etc…

Connaissez-vous des gens aux USA ?

Do you know people in the USA ?

Attention à la réponse que tu vas donner à cette question :

  • Si tu ne connais personne dis « no » tout simplement et le douanier passera à autre chose,
  • Si tu as de la famille réponds « yes, my brother » (mon frère), « my sister » (ma soeur), « my parents » (mes parents), etc… et rajoute « I come to see them two weeks » (je viens les voir pour deux semaines, trois semaines, quelques jours, etc…).
  • Si tu as des amis (Français installés aux Etats-Unis) dis « no »,
  • Si tu as des amis Américains de souche dis « no » (sinon le douanier soupçonnera le fait qu’ils t’aident à t’installer illégalement aux États-Unis),
  • Si c’est pour le travail (tu vas rencontrer des clients par exemple) dis « no », ça évite les questions.

Si tu ne parles pas anglais dis seulement « no » (non) et si le douanier insiste, répète « I don’t speak english, sorry » (je ne parle pas anglais, désolé).

Où logez-vous aux USA ?

Where are you going to stay in the USA ?

Cette question est là pour savoir où tu vas habiter pendant ton séjour. Chez des amis ? À l’hôtel ?

Il suffit de répondre simplement et clairement. Ce n’est pas une question piège, ne cherche donc pas la petite bête.

Si tu ne parles pas anglais montre au douanier ton voucher de réservation d’hôtel, avec les coordonnées de l’établissement où tu vas descendre.

douane américaine new york

Que venez-vous faire à New York ?

What is the purpose of your travel in New York ?

Fastoche : si c’est pour un voyage de loisirs, il suffit de répondre « for holidays » (vacances en anglais), si c’est pour le travail (voyage d’affaires), répond tout simplement « for business ».

Dans le cadre d’un voyage d’affaires, le douanier pourra te demander des preuves, comme une carte de visite, des papiers officiels de ton entreprise, le lieu de ton logement à New York, etc…

ATTENTION : les Américains ont peur de l’immigration clandestine et des travailleurs au noir. Si tu viens pour affaires, dis bien « for business«  (pour le travail) et non « for my company » (pour mon entreprise), « for my job » (pour mon travail) ou « for find a job » (pour trouver un travail). Ceci sous-entend que tu comptes t’installer aux USA et tu auras droit à tout un tas d’autres questions.

Si tu ne parles pas anglais dis seulement « for holidays » (pour les vacances) et si le douanier insiste, répète « I don’t speak english, sorry ».

Dans le même genre de question, on peut te demander :

Quel est votre métier ?

What is your job ?

Là il faut répondre quelque-chose de simple, sans entrer dans les explications. Trouve le métier « général » qui correspond le plus à ton métier actuel : boucher, mécanicien, instituteur, vendeur…

Si tu es chômeur, donne ton métier d’avant comme si c’était ton job actuel.

Si tu ne parles pas anglais, dis seulement « I don’t speak english, sorry ».

Est-ce la première fois que vous venez aux USA / à New York ?

Is it your first time in the US ?

Là c’est une question à double tranchant :

  • Ou l’officier te demande ça car il te sent stressé et souhaite juste, à l’issue de ta réponse, de souhaiter bienvenue aux Etats-Unis,
  • Ou il te demande ça car il vient de voir sur ton passeport que tu es déjà venu plusieurs fois. Il y’a donc encore 2 possibilités : soit il te soupçonne de chercher à t’installer aux USA illégalement, soit il attend juste de voir si tu es une personne honnête qui n’a rien à cacher et qui répond sincèrement à sa question.

Dans tous les cas ne mens pas ! Le douanier sait très bien ce qu’il en est, car tout est consigné.

Si tu es à l’aise en anglais, n’hésite pas à expliquer que tu viens aussi souvent car tu aimes ce pays. Les Américains, très fiers, seront ravis de le savoir ^^

Si tu ne parles pas anglais, dis seulement « I don’t speak english, sorry ».

Combien de dollars avez-vous sur vous ?

How many dollars do you have with you ?

Cette question permet au douanier de savoir si tu as dépassé la limite autorisée, c’est à dire 10000 dollars par personne. Réponds donc justement ce que tu as : 500 $, 1000 $… Surtout n’essaie pas de cacher la vérité en minimisant la somme ! Si jamais il demande une fouille, tu es vraiment mal barré.

Si tu ne parles pas anglais, dis seulement « I don’t speak english, sorry ». Si le douanier insiste, sors les billets de ton sac et montre lui.

Avez-vous quelque-chose à déclarer ?

Have you something to declare ?

Normalement non vu que tu as tout déclarer sur le formulaire de douane en arrivant, mais bon. Cette réponse simple amène donc une réponse simple : « no ».

NUL EN ANGLAIS ? Dans tous les cas si tu ne comprends pas ce que te dit le douanier à cause de ton niveau d’anglais, ne t’affole pas. Dis simplement « sorry, I don’t speak english » et montre-lui tout ce qui peut l’aider à savoir qui tu es, d’où tu viens et où tu vas : voucher de réservation d’hôtel (avec adresse), passeport…

Si au contraire tu as un bon niveau d’anglais, n’hésite pas à mal le parler, à garder ton accent Français et à dire « I don’t speak english« , ça ira plus vite car l’officier ne s’attardera pas. Mais libre à toi de vraiment engager une conversation cordiale avec lui (si tu sens que le douanier est prêt pour ça), mais sans trop en faire non plus.

passer en douane américaine.jpg
(crédit photo NYdailynews)

Quoi faire en cas de contrôle ? de fouille ? ou de gros pépin ?

Si tu n’es pas un terroriste en puissance il n’y a pas de raison pour que ça se passe mal. 99 % des gens passent la douane « fingers in the nose » ! Mais il arrive parfois que tu sois bloqué pour quelques raisons :

Tu possèdes 4 S sur ta carte d’embarquement

Pas d’inquiétude, il y peut y avoir plusieurs raisons simples à ça. Jette un coup d’oeil à l’article sur le sujet ici.

fiché s
(crédit photo Stefi Francy Talia)

Tu a été retenu pour être fouillé

Que ce soit toi (ta personne) ou ta valise, il est possible que les douaniers veulent fouiller. Bien souvent ce n’est pas contre toi (ce n’est pas ta tête qui ne leur revient pas) et ils ne  te soupçonnent pas non plus de quoi que ce soit… c’est juste que des fouilles sont effectuées au hasard, juste comme ça.

En général les douaniers vont te demander si c’est toi qui a préparé tes bagages et si tu les as toujours eu sous les yeux. Ces questions leur permet de savoir si quelqu’un a pu mettre quelque chose dans ta valise sans que tu t’en sois rendu compte.

Enfin, il vont te demander de l’ouvrir (ou l’ouvriront eux avec leur pass TSA) pour pouvoir fouiller à l’intérieur.

Si tu as tout déclaré et que tu ne portes rien d’illégal avec toi pas de problème. Ne râle pas, ne fais pas la tête, ouvre ta valise de bon coeur et laisse-les faire. En 5 minutes ça sera bouclé et tu pourras tracer ton chemin.

Tu as fait l’idiot

fuck the police.pngC’est pas super judicieux mais ça arrive… Certains voyageurs se pointent avec des tenues pas vraiment appropriés (tee-shirts aux imprimés insultants ou mal venus, pantalons déchirés, look « défonce »…), se montrent irrespectueux devant les douaniers ou ne veulent pas répondre aux questions. Certains tentent même de l’humour pas très fin…

Les Américains ne rigolent pas avec la politesse et les procédures. Si tu es ce genre de personne, ni une ni deux ils te mettront à l’écart et te feront subir un interrogatoire poussé + une fouille complète.

Si tu veux éviter ça (la honte + l’énorme perte de temps) joue profile bas et attend ton tour tranquillement.

Le passage de la frontière en voiture, en train ou en car

Prenons un exemple : tu visites le Canada et tu décides de passer quelques jours aux États-Unis. Concrètement rien ne t’en empêche, mais il faudra alors passer la douane exactement comme n’importe quel autre voyageur. C’est la même procédure en douane que pour les touristes arrivant en avion, avec questions, photo et scanner d’empreintes.

  • Si tu es en voiture : il faudra descendre de ta voiture et présenter en plus de tes papiers un itinéraire Google Map en cas de demande du douanier.
  • Si tu te déplace en train : il faudra aller chercher un formulaire I-94W au wagon-bar et le remplir avant d’arriver à la frontière. Il est possible qu’une fois en gare le train soit fouillé et les bagages inspectés.
  • Si tu es en car : voyage organisé ou non, il faudra descendre du bus à la frontière en récupérant toutes tes affaires, car le bus sera fouillé.
voiture location new york
(crédit photo Dorian Aubry)

Voilà tu sais tout. N’hésite pas à laisser un commentaire sous cet article pour partager ton expérience et témoigner de ton passage en douane . Raconte-nous ce qui s’est mal déroulé, comment tu l’as vécu, ou si au contraire tu es passé tranquillement…

4 réflexions sur “MODE D’EMPLOI : Comment passer facilement la douane Américaine (sans stresser et sans parler anglais) ?

  1. Bonjour, cela vas faire la 3 eme fois que je retourne à New York.
    La dernière fois que j’y suis aller j’ai donc pus emprunter la file “Return Visitor” mais j’avais le me ESTA que la première fois.
    Aujourd’hui je repars donc à New York pour le début d’année mais je dois Renouveler mon ESTA vu que la date de validité est terminée.
    Malgré cela est ce que je peux emprunter la file “return visitor” malgré que mon ESTA à changer.
    Cette file est pratique est surtout un gain de temps.
    Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s