Une journée dans le quartier de Bedford-Stuyvesant (Brooklyn)

SOMMAIRE DE L’ARTICLE :

Le quartier de Bedford-Stuyvesant

bedford.PNG

Le quartier de Bedford-Stuyvesant n’existait pas il n’y a encore pas si longtemps. Au 17ème siècle l’endroit n’était que terres agricoles et fermettes. C’était une petite communauté de migrants Hollandais qui habitaient le coin, et rien ne bougea jusqu’au milieu du 19ème siècle.

Avec le développement de Brooklyn, des migrants (Allemands, Hollandais et Juifs) s’installèrent tout doucement et commencèrent à développer le quartier. Des maisons furent construites et des luxueux appartements commencèrent à voir le jour, tous dans un style très « château » et Victorien. Aujourd’hui quelques bâtiments et résidences sont toujours visibles, comme c’est le cas de l’immeuble « l’Alhambra » (aujourd’hui reconverti en immeuble de logements sociaux), « The Renaissance » (bâti en 1892) ou l’ancienne école pour filles. On y voit aussi beaucoup de bâtiment au style gothique.

bed-stuy brooklyn
(crédit photo streetadvisor)

Malheureusement ce joli quartier perdit son âme peu à peu. Dans les années 60 il s’enfonça tout doucement dans la pauvreté. En 1990 Bed-Stuy était devenu le plus important ghetto Noir des États-Unis. Partout circulaient les drogues (notamment le crack) et les guerres de gangs faisaient rage. Aujourd’hui, avec la gentrification grandissante de Brooklyn, le quartier est bien desservi en transport, le calme y est revenu et les loyers ne cessent d’augmenter (un brownstone qui ne se vendait que 50000 $ à l’époque atteint aujourd’hui les 2 millions de $ !!).

Bed_Stuy
(crédit photo streeteasy)

Le revers de la médaille est qu’aujourd’hui malheureusement les habitants natifs du quartier sont obligés de partir vivre de plus en plus loin, à l’extérieur du borough. La culture Afro-Américaine qui régnait à Bed-Stuy disparaît également : les Noirs partent vivre plus loin, laissant leurs appartements aux nouveaux propriétaires fortunés, et les bâtiments symboliques du quartier sont rachetés pour être détruits ou réhabilités (comme c’est le cas du Slave Theatre, où le révérend Al Sharpton tenait ses meetings en faveur de la cause Noire dans les années 80 (voir infos ici)).

bedford styuvesant
(crédit photo Cameron Blaylock)

Bedford-Stuyvesant n’est pas totalement débarrassé de sa misère. C’est encore aujourd’hui le quartier qui compte le plus de logements pour sans-abris. Aussi il ne faut pas trop s’aventurer dans le nord du quartier, car c’est encore une zone peu safe, surtout la nuit.

Les New-Yorkais disent que Bed-Stuy est un « block by block neighborhood » (un quartier « bloc par bloc »). Ça signifie que d’un bloc à l’autre on change radicalement d’ambiance. On passe facilement d’un bloc résidentiel nouvellement gentrifié à un bloc pauvre et mal fréquenté. Mais tout ceci est en train de changer doucement…

bed-stuy.jpg
(crédit photo streetadvisor)

retour sommaire ↑

Vie artistique et culturelle à Bedford-Stuyvesant

Démographie changeante et dynamique

Bedford-Stuyvesant est un quartier essentiellement Noir. Depuis les années 60 beaucoup d’habitants noirs de Harlem sont venus s’installer dans Bed-Stuy, cherchant le calme, les rues plus larges et le petit coté « village » du quartier. Aujourd’hui encore les Afro-Américains sont la principale population du coin. On appelle d’ailleurs affectueusement Bedford-Stuyvesant « Brooklyn’s Little Harlem« .

Mis à part les Noirs, on trouve aussi des Hollandais, des Allemands, beaucoup de Juifs mais aussi des Français expatriés ! Ils préfèrent vivre ici plutôt que dans Manhattan.

Aujourd’hui les populations se brassent dans Bed-Stuy : les Noirs déménagent, les riches Blancs (artistes, médecins…) emménagent. Le coin est également bourré de hipsters, descendus tout droit du quartier de Williamsburg.

Vive la culture Noire !

Les Afro-Américains étant très présents de le quartier de Bedford-Stuyvesant, on voit beaucoup d’églises et de lieux communautaires où ils aiment se retrouver. Ce sont souvent des lieux d’accueil chaleureux et ouverts à tous, où on peut venir discuter, boire un café ou tout simplement se retrouver autour d’une partie d’échecs.

bedford stuyvesant (1)
(crédit photo brooklynresident)

Autre lieu cher au coeur des habitants Noirs du coin : le Slave Theatre. Autrefois haut-lieu d’activisme pour les droits civiques, le théâtre a récemment été vendu à un promoteur immobilier (pour pas moins de 18 millions de $ !!) pour être démoli et remplacé par un ensemble d’immeubles aux appartements luxueux.

Bâtiments historiques

Comme je le disais plus haut, Bedford-Stuyvesant est un quartier assez historique au niveau de ses bâtiments. Beaucoup de constructions de l’époque sont encore là, même si elles tendent à disparaître au profit de la gentrification et du business immobilier.

Bedstuy-brooklyn.jpg
(crédit photo Compass)

Avec plus de 8000 constructions qui datent d’avant 1900, le quartier est un vrai repère d’architectes et de fanas d’architectures anciennes. On peut y voir les fameux brownstones, avec leurs devantures si particulières (plus d’infos dans l’article ici),  des maisons Victoriennes, des bâtiments avec moulures d’époque, tourelles et cheminées en marbre… Les endroits les plus pittoresques et les plus préservés sont :

  • MacDonough street,
  • Nostrand avenue,
  • Hancock street,
  • Decatur street,
  • Baindridge street.

Musique et cinéma

Culturellement diversifié et riche en histoire, le quartier de Bedford-Stuyvesant est l’un des quartiers les plus connus de Brooklyn, surtout depuis que plusieurs réalisateurs sont venus filmer dans le coin (notamment Spike lee). Aussi certaines stars mondialement connues sont natives de ce quartier (ou le mettent en lumière dans leurs oeuvres) : Norah Jones, Lil Kim, Big Daddy Kane, Notorious Big, Jay-Z…

bed stuy
(crédit photo coldchillinbook)

Autres lieux à découvrir

Brooklyn’s Children Museum

Spécialement dédié aux enfants, le Brooklyn Children’s Museum (fondé en 1899) propose une collection permanente de 30000 objets culturels. Tout y est fait pour que les enfants de tous âges apprennent en s’amusant. On y retrouve un mini bus, des bacs à sable, des expériences scientifiques, une mini ville, des blocs de Lego, une écluse… De quoi y passer quelques heures en famille !

145 Brooklyn avenue (de 10h à 15h, fermé le lundi)

Hattie Carthan’s Community Garden

Nommé en l’honneur de l’activiste Hattie Carthan (qui militait pour une meilleure qualité de vie à Brooklyn), le jardin communautaire Hattie Carthan’s Community Garden préserve l’ancien patrimoine agricole du quartier. On y trouve des poulaillers, des champs de champignons, un jardin d’herbes aromatiques et quelques arbres fruitiers. Toutes les récoltes sont vendues aux habitants du coin via un marché tous les samedis matins (de juillet à novembre).

654 Lafayette avenue

Herbert Von King Park

Pour ceux qui préfèrent les activités de plein air, le Herbert Von King Park est parfait ! C’est l’un des premiers parcs de Brooklyn. Idéal pour les enfants et les sorties familiales, le parc possède également une piscine, une salle de danse, un centre de remise en forme et un amphithéâtre où sont organisés des concerts et des spectacles.

670 Lafayette avenue

newyorkcrazygirl Tu prépares ton premier séjour à New York ? Télécharge gratuitement ton pack « 1er voyage à New York » : il contient un planning de 8 jours, des informations pratiques, des liens utiles + des plans de la ville. Pour télécharger c’est ici

retour sommaire ↑

Où manger à Bedford-Stuyvesant ?

Bedford-Stuyvesant est un quartier bien animé au niveau des restaurants et bars. Le quartier est avant-tout un foyer pour de nombreux artistes, musiciens et acteurs, du coup les offres culinaires et culturelles sont particulièrement riches. D’ailleurs, beaucoup d’établissements ne ferment leurs portes qu’au petit matin…

bed stuy.jpg
(crédit photo Corcoran)

Certaines enseignes sont plus renommées que d’autres, n’hésite pas à aller y faire un tour :

  • Dynaco : un super bar à cocktails,
  • Peaches Hot House : de la cuisine soul food comme on l’aime ! On dit que c’est ici qu’on sert le meilleur poulet frit du quartier,
  • Dough : les meilleurs donuts de New York (plus d’infos dans l’article ici),
  • Saraghina : restaurant renommé pour ses pizzas Napolitaines,
  • Brooklyn Tap House : un bar qui possède une très longue carte de bières,
  • Clémentine Bakery :  petit-déjeuners, goûters et pâtisseries au rendez-vous,
  • Pilar Cuban Eatery : pour déguster un bon sandwich Cubain,
  • The Ice Cream House : un glacier super (et casher), qui a développé d’abord son food-truck avant d’ouvrir à cette adresse. Des dizaines de parfums disponibles !
  • Casablanca Cocktail Lounge : un bar qui sert des boissons à des prix très raisonnables, au son de rap et de hip-hop, si cher au quartier,
  • Hart’s : une restaurant de type « Méditerranéen » (le menu change tous les jours).

retour sommaire ↑

Où faire du shopping à Bedford-Stuyvesant ?

Bed-Stuy est un super quartier pour shopper. On y trouve beaucoup de boutiques de fringues, vintage ou non, ainsi que des boutiques de décorations ou d’articles « made in Brooklyn« . De quoi ramener de super cadeaux dans ses valises !

Les boutiques préférées des habitants du quartier sont :

  • Harold & Maude : une belle boutique qui vend à la fois vêtements, chaussures, accessoires…,
  • The Meat Market : au programme vêtements vintage, projections de films et événements culturels !,
  • Jordan Heads : ici c’est 100% pour les fanas de baskets et sneakers. Certains modèles sont vintage ou carrément des collectors.
Bedstuy
(crédit photo Compass)

retour sommaire ↑

Où se loger dans Bedford-Stuyvesant ?

Dans ce quartier, difficile de trouver des hôtels, par contre on trouve beaucoup d’appartements chez le propriétaire (type airbnb) ou de Bed & Breakfast. D’ailleurs certains B&B s’arrachent tant ils sont historiques ! C’est le cas par exemple de Akwaaba Mansion (ancien manoir du 19ème siècle rénové), de Sankofa Aban (un brownstone typique reconverti en B&B et où on organise des soirées jazz 2 fois par semaine) ou encore le Arlington Place (un brownstone où Spike Lee a tourné le film « Crooklyn »).

jazz sankofa Boncella-lewis
Boncella Lewis chante du jazz au Sankofa B&B (crédit photo curiosités-et-futilités-à-New-York)

retour sommaire ↑

Bref, Bed-Stuy est un super quartier avec plein d’avantages : près de tout, historique, animé et avec une bonne ambiance, il mérite donc une petite visite.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.