Voyager seule à New York : faut-il craindre pour sa sécurité ?

Partir seule à New York peut être effrayant. A force de lire les journaux on a l’impression que le danger est partout. New York a beau être une ville très « safe« , personne n’est jamais à l’abri de tomber sur un individu malsain, et ceci ne s’applique pas qu’aux nanas malheureusement ! Ici je parle pour moi mais la sécurité concerne tout le monde. Un homme qui voyage seul peut aussi très bien se faire agresser pour un appareil-photo, un portable… Ces conseils concernent donc tout le monde.

Insécurité et misère se trouvent aussi malheureusement dans les rues de New York (crédit photo shuksanli)

Partir seule à New York peut faire peur, et j’ai beau adorer cette ville, il faut quand même garder en tête qu’il faut faire attention. New York, Paris, Londres, Rome, etc… Une grande ville reste une grande ville, mieux vaut éviter de chercher les ennuis. Mais dans tous les cas la notion de « danger » reste très relative à chacune. Personnellement je me sens en totale sécurité à New York ou à Londres, mais je ne peux pas en dire autant à Paris (et pourtant j’y ai vécu 10 ans ! )

L’article complet sur la sécurité à New York ici.

Où se loger quand on est seule ?

Pour mon premier voyage en solo à New York début novembre, j’avais réservé une chambre au Jane Hotel. Pourquoi ? Tout simplement parce-que le Jane est un hôtel à part entière, donc plus sécurisé qu’une simple auberge de jeunesse (dans le sens où il y a moins de « passages » de gens extérieurs, moins de risques de vols, etc…). J’avais également choisi cet établissement pour son emplacement et la proximité avec le métro. Je cherchais un quartier qui « bouge », dans le sens où il y a de la vie autour, des gens qui gravitent, pas un endroit où le soir à 17h c’est le désert (d’autant plus qu’il fait nuit tôt en novembre !). Coincé entre les quartiers de Chelsea et Meatpacking District, le Jane Hotel m’a permis de sortir dans le quartier en soirée (pour acheter à manger par exemple) sans trop m’inquiéter.

Attention, quand je dis ça je ne veux pas dire que les auberges de jeunesse sont dangereuses ! Certaines sont très bien surveillées et entretenues, d’ailleurs ces dernières sont très bien notées par les personnes qui y ont séjourné. C’est simplement que moi, pour mes voyages (que ce soit à New York ou ailleurs) j’ai toujours eu une nette préférence pour l’hôtel, surtout au niveau du confort.

un hôtel dans Manhattan

Si tu préfères loger dans Brooklyn ou le Queens, c’est tout à fait faisable ! J’avais d’ailleurs hésité à réserver un hôtel près de Sunset Park. Les quartiers les plus sympas et les plus sécurisés pour réserver un hébergement pour un voyageur solo sont sans aucun doute :

Evite le Bronx (même si réellement South Bronx n’est plus vraiment dangereux), East Harlem, Chinatown, le centre et l’Est de Brooklyn et le centre du Queens. Même s’il n’y a pas de danger flagrant dans ces quartiers, ils restent isolés, surtout le soir.

Bien entendu, pour le reste garde toujours tes affaires à proximité, ferme systématiquement ta valise à clé, ne laisse pas traîner ton passeport ni ton appareil photo (garde-les toujours sur toi !!), ne balade pas le soir dans des rues peu fréquentées… bref, la base.

Tu planifies ton futur voyage à New York en solo ? Tu as des peurs ? des doutes ? des interrogations ? ou tu ne sais tout simplement pas comment t’y prendre ? Rejoins le groupe Facebook « Voyager seule à New York » dédié aux personnes qui voyagent à New York seules. Tu y trouveras toute les réponses à tes questions et tu pourras préparer ton séjour sereinement et en profiter à fond ! Le groupe ici.

Comment éviter les situations « à risque » en tant que femme en voyage ?

Voilà quelques conseils qui pourront sûrement t’être utiles si tu voyages seule, à New York ou ailleurs. Ils sont issus de mon expérience de vie dans plusieurs grandes villes, de mes expériences en voyage et de tous les messages que j’ai reçus de nanas ayant voyagé seules :

La drague :

  • pour éviter de te faire draguer lourdement, garde tes distances avec les hommes : sois ferme, garde une distance physique et ne touche pas les gens.
  • ne flirte pas avec les hommes car on ne sait pas jusqu’au ça peut aller, surtout dans un pays étranger où on ne connaît pas forcément ni les codes, ni les habitudes de « drague ».

Sortir le soir :

  • si tu sors ne bois pas trop (et ne te drogue pas ! ). Quand on est dans un état second, il devient très difficile de se défendre et on devient une proie facile (et qui se repère de loin ! ). Dans tous les cas NE QUITTE JAMAIS TON VERRE DES YEUX !
  • n’accepte aucune invitation « à domicile » ou reçue par plusieurs hommes.

A l’hôtel :

  • si tu décides de choisir un hébergement de type « airbnb » pensent à bien lire les avis des anciens clients (surtout celui des filles) avant de réserver, et n’hésite pas à entrer en contact avec le propriétaire des lieux. Si tu as un mauvais pressentiment, laisse tomber.
  • si tu veux dormir dans une auberge de jeunesse, essaie de la choisir non mixe si possible.
  • ne laisse jamais personne entrer dans ta chambre et vérrouille toujours la porte derrière toi, même pour quelques minutes.

Partout :

  • sois polie (logique mais un « bonjour » et « merci » pour éviter beaucoup de mauvaises situations).
  • habille-toi sobrement.
  • garde toujours tes affaires près de toi et ne montre pas ton argent ou tes objets de valeurs en pleine rue (comme j’ai trop souvent vu des touristes Chinois compter leurs billets en plein milieu des Champs Elysées, à la vue gourmande des nombreux pickpockets du coin). Idéalement sépare ton argent (un peu sur toi, un peu dans ton sac, un peu dans ta valise…
  • reste toujours au milieu de la foule, que ce soit dans la rue ou sur le quai du métro. Un potentiel agresseur ne viendra pas t’importuner au milieu de tout le monde.
  • idéalement demande aux nanas qui t’entourent quels sont les quartiers à éviter ou les habitudes à connaître. Une native sera forcément de bons conseils !
  • et bien sûr ne monte jamais dans la voiture d’un inconnu (comme ta mère te le répétait souvent ! ) et ne fais pas de stop. Malheureusement même les adultes peuvent se faire enlever… Si tu veut rentrer rapidement à ton hébergement, choisis le taxi ou Uber.

POINT INFO : sache qu’il existe ce qu’on appelle des sifflets d’alarme : ce sont des sifflets manuels ou électroniques qui te permettent de faire un maximum de bruit en cas d’agression, et donc d’ameuter du monde. Tu en trouveras à tous les prix sur Amazon ici.

Que faire en cas de problème ?

Si malheureusement il se passe quelque-chose, voilà encore quelques conseils :

  • si on te vol ton sac en ton absence ou pendant la nuit, c’est rageant mais tant pis, tu as normalement une assurance (je conseille à tous les voyageurs d’en prendre une !! l’article dédié ici).
  • si on te vol ton sac à l’arrachée, ou si on te menace pour te le voler, donne le sans discuter (pareil, l’assurance te remboursera).
  • si on te harcèle (sexuellement ou autre), entre dans n’importe quel commerce ou hôtel et explique la situation.

Dans tous les cas, quoi qu’il arrive, vas toujours voir la police. Surtout à New York, les agents sont très sympathiques et veulent garder leur ville « sûre ».

Prendre ton petit-déj dans un diner tôt le matin peut te permettre de croiser quelques policiers en pause

ATTENTION : ne deviens pas parano : beaucoup de gens (hommes ou femmes) te proposent souvent de t’aider quand tu es seule : pour prendre une photo, pour porter ta valise, etc… et ça surtout à New York ! En une semaine seule sur place je ne calcule plus le nombre de personnes qui se sont arrêtées pour me demander spontanément si j’avais besoin d’aide (souvent en me voyant en train de prendre une photo avec ma perche à selfie, ou en me voyant en train de lire le plan du métro).


Pour finir, voilà une carte « du crime » à New York. On peut y voir en rouge les zones les moins fréquentables (attention, « zones dangereuses » ne veut pas dire uniquement meurtres ou viols. Toutes les agressions et vols sont comptés, notamment les actes des pickpockets, vols de voiture, vols à la tire, agressions verbales… Bref, tous types de dépôts de plainte).

Si tu as déjà voyager seul(e) à New York (ou ailleurs), n’hésite pas à laisser un commentaire sous cet article pour me donner ton avis ou témoigner de ton expérience.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Très important comme conseils. Mes hôtes habitaient à la frontière de Harlem, entre la 156th et la 157th rue. On a dépassé les 23h car on voulait profiter des soldes et faire un tour au Madison… Ils ont tellement paniqué qu’ils étaient à 2 doigts d’appeler la police ! Looolll ! Mais je les comprends. Une petite astuce d’ailleurs : Tu peux évaluer le niveau de sécurité d’un endroit en jetant un coup d’oeil au Mc Do du coin ! ça en dit très long sur l’ambiance du quartier !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.